Le mobile, support d’avenir ?

Previos Post

Aujourd’hui, l’usage du mobile se développe considérablement en France et à travers le monde. Que ce soit pour un usage personnel ou professionnel, de plus en plus d’informations sont consommées à travers cet outil devenu indispensable au quotidien. Cela engendre de nouvelles pratiques aussi bien pour le consommateur que pour le producteur de contenus : ces derniers doivent être repensés afin de correspondre au format mobile.

Si le mobile trouve aujourd’hui de plus en plus d’adeptes, c’est notamment parce qu’il ne cesse d’étendre ses capacités grâce à l’ensemble des applications qui peuvent être proposées par les éditeurs. Il est même préféré à l’ordinateur pour certains usages.

 

Pour mieux nous rendre compte de la situation, 6 français sur 10 possèdent un appareil mobile ce qui représente 94% des 15/49 ans (d’après les chiffres de 2016). Ces utilisateurs passent en moyenne 2h27 par jour devant leur mobile et 1 utilisateur sur 5 y passe plus de 4h00, principalement entre 17h et 21h. En moyenne, 26 applications sont installées sur un mobile par leur utilisateur. Seulement 6 d’entre-elles seront utilisées régulièrement et 1/4 ne le sera jamais. L’audience d’une application dépasse désormais celle d’un site web.

Mais le lecteur mobile se veut plus exigeant : il aime les contenus rapidement consommables. L’utilisation du mobile convenant plus particulièrement à des usages fréquents mais relativement courts comme l’attente passée entre deux rendez-vous ou le temps passé dans les transports, etc.. Il faut donc que les contenus web soient aptent à convaincre plus rapidement. En moyenne, il ne faut pas plus de 39 secondes pour convaincre un utilisateur de rester sur la page. Effectivement, les utilisateurs de mobiles scrollent 1,6 fois plus vite que sur d’autres supports.

Au final, l’appareil mobile mobilise 52,7% du trafic web total. C’est un taux plutôt considérable nécessitant quelques ajustement dans la manière de produire les contenus web. De même, le mobile est devenu le premier canal de publicité sur internet avec un taux de 58%.

 

Nous connaissons tous le e-commerce mais aujourd’hui, celui-ci se retrouve fortement concurrencé par le m-commerce. Effectivement, 30% des consommateurs ont déjà recourut à un achat via une application et le m-commerce représente 34% de toutes les transactions en ligne à travers le monde. Il y a donc de plus en plus d’adeptes du m-commerce que du e-commerce.

 

En vue de ces diverses évolutions, 57% des décideurs marketing souhaitent améliorer l’expérience client sur le support mobile. Les professionnels devront donc chambouler leurs habitudes et adapter leur stratégie pour continuer de plaire à travers le petit écran du mobile. Il leur faudra continuer d’accueillir et fidéliser la clientèle tout en développant les nouveaux aspects de la mobile data avec notamment l’intégration de l’intelligence artificielle. De nouveaux axes se développent alors en matière de production de contenus : les textes courts et la vidéo sont les plus populaires, il faut donc les prioriser. En matière de rédaction, les articles produits doivent être plus courts pour ne pas dissuader le lecteur : environ 300 à 400 mots pour un seul sujet. Nous parleront ainsi de micro-contenus dont l’objectif principal est de donner une information tout en allant rapidement à l’essentiel. Ils doivent également être originaux pour ne pas être « zappés » trop vite par les consommateurs.

 

Justine Gabet pour juliettefigoureux.com

Previos Post Partager l'article :

Related Posts

Laisser un commentaire